HAUT

Le discounter automobile breton Sofipel s’étend

Après Caen, le spécialiste de l’occasion Jacques Bervas va s’installer à Angers et confirme son intérêt pour la distribution de voitures neuves…

 

Sofipel a fait de l’enseigne de distribution d’occasions toutes marques de 2 à 5 ans – en croissance de 10 % en 2013 – son « axe de développement ». L’entrepreneur qui compte quatre centres en Bretagne (Brest, Lorient, Rennes) inaugure, en août, son implantation hors de la région en ouvrant un nouveau centre à Caen.

Avant cela, les observateurspostulaient, en vertu de la stratégie du groupe qui n’implante pas de site à moins de 150 km l’un de l’autre. La Bretagne à présent couverte, le groupe brestois pourrait capter une part du potentiel de Nantes? « Nous n’y irons pas, adéclaré le PDG de Sofipel, Marc Pelleau. Il y a trop d’acteurs ». Alors, Angers ? Le dirigeant a concédé que le chef-lieu du Maine-et-Loire est, maintenant, « la priorité », sans préciser la date. Le groupe est à la recherche du foncier, une emprise, selon son modèle économique, à bas coût, peu importe si elle est éloignée des concentrations urbaines.

Suzuki et après ?

Par ailleurs, le discounter breton a confirmé que son entrée dans la distribution de marques de véhicules neufs avec la reprise du panneau Suzuki à Brest, en 2013, n’est pas qu’une exception : « Nous avons profité d’une opportunité de cession pour tester les méthodes des constructeurs, se rôder à leurs pratiques, commente Marc Pelleau. Nous vendons 15 à 20 voitures par mois, + 400 % en février. C’est très satisfaisant. Nous restons ouverts à toutes possibilités de distribuer d’autres marques de VN selon les opportunités à venir ».

Source : L’Argus Pro (22/04/2014)

Les commentaires sont fermés.